Sauter la barre de navigation du haut

Les questions fréquemment posées ci-dessous constituent une brève présentation des titres à revenu fixe :

Que sont les titres à revenu fixe ?

Un titre à revenu fixe est un titre de créance émis par un organisme d'État, une société ou une autre entité afin de financer et de développer ses activités.

Les titres à revenu fixe procurent aux investisseurs un rendement sous forme de versements périodiques fixes. Le capital peut aussi être remboursé à l'échéance. L'achat d'une obligation, d'un bon du Trésor, d'un certificat de placement garanti (CPG), d'un titre hypothécaire, d'une action privilégiée ou de tout autre produit à revenu fixe est l'équivalent d'un prêt par l'investisseur à l'émetteur de l'instrument.

Haut de la page Haut de la page

 

Pourquoi investir dans des titres à revenu fixe ?

Les titres à revenu fixe peuvent représenter une part importante d'un portefeuille bien diversifié. Pour bon nombre d'investisseurs, particulièrement les retraités, les placements à revenu fixe sont un moyen sécuritaire et peu risqué de générer un revenu stable. Lorsqu'ils sont détenus jusqu'à l'échéance, les titres à revenu fixe procurent un rendement garanti du capital investi sous forme de paiements déterminés à l'avance.

Haut de la page Haut de la page

 

Quelques exemples de titres à revenu fixe

Voici une liste de quelques titres à revenu fixe communs :

  • Obligations
    Une obligation est l'équivalent d'un prêt consenti par un investisseur à un émetteur (soit un gouvernement ou une société). En retour, l'émetteur s'engage à rembourser le capital (ou la valeur nominale) de l'obligation à une date d'échéance déterminée et à faire des versements d'intérêts à intervalles réguliers (habituellement tous les six mois). Les principaux émetteurs d'obligations sont les gouvernements et les sociétés.
  • Obligations d’épargne
    Les obligations d'épargne émises par le gouvernement canadien et par divers gouvernements provinciaux sont différentes des obligations conventionnelles. Les Obligations d'épargne du Canada (OEC) paient généralement un taux d'intérêt minimal garanti (il existe également des obligations à intérêt composé). Les OEC ne sont assorties d'aucuns frais et sont encaissables en tout temps. Le montant reçu pour une OEC est toujours celui de sa valeur nominale s'il est racheté par l'émetteur, alors que le prix obtenu sur le marché pour une obligation conventionnelle dépend du niveau des taux d'intérêt au moment de la vente. De plus, les OEC ne peuvent être achetées que par des résidents du Canada (ou de la province émettrice), jusqu'à concurrence d'un montant prédéterminé.
  • Certificats de placement garanti (CPG)
    Un CPG est un billet émis par une société de fiducie avec un rendement et une durée fixes. De nombreux CPG sont assurés par la Société d'assurance-dépôts du Canada (SADC), jusqu'à un total de 100 000 $ couvrant les intérêts et le capital. Les CPG ne sont généralement pas remboursables avant la date d'échéance.
  • Bons du Trésor
    Les bons du Trésor sont le type de titres de créance à court terme le plus sûr émis par le gouvernement fédéral. Placement idéal pour les investisseurs qui recherchent une période de placement de un à douze mois, les bons du Trésor sont très liquides et très sûrs.
  • Acceptations bancaires
    Les acceptations bancaires sont des billets à ordre à court terme émis par une société et assortis de la garantie inconditionnelle (l'acceptation) d'une grande banque à charte. Les acceptations bancaires offrent des rendements supérieurs à ceux des bons du Trésor, avec une meilleure qualité et une plus grande liquidité que la plupart des émissions de papier commercial.
  • Titres hypothécaires – LNH
    Un titre hypothécaire – LNH (Loi nationale sur l'habitation) est un placement qui combine les caractéristiques d'une hypothèque résidentielle avec celles des obligations du gouvernement canadien. Les investisseurs en titres hypothécaires reçoivent un revenu mensuel comprenant une combinaison de paiements de capital et d'intérêts provenant d'un fonds d'hypothèques.
  • Coupons détachés et obligations coupons détachés
    Les coupons détachés et les obligations coupons détachés sont des instruments achetés à prix réduit qui viennent à échéance à la valeur nominale (100). Ils prennent de la valeur avec le temps et bien que le revenu d'intérêts ne soit payable qu'à l'échéance, un montant d'intérêts non indexé s'accumule à chaque année et doit être inclus dans le revenu de l'acheteur aux fins de l'impôt. Par exemple, un coupon détaché du gouvernement du Canada venant à échéance le 15 mars 2006 et ayant un rendement de 5,31 % serait vendu à 77,07 pour venir à échéance à 100. La différence entre le prix d'achat et 100 est traitée comme un revenu d'intérêts.
    Les coupons détachés offrent généralement des rendements plus élevés et peuvent aussi fluctuer davantage que les obligations d'une durée et d'une qualité de crédit comparables. En raison de toutes les caractéristiques énoncées ci-dessus, ils conviennent particulièrement bien aux comptes protégés par un abri fiscal tels que les régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER) et les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR).
  • Portefeuille échelonné
    Un portefeuille échelonné est constitué de plusieurs obligations dont la durée jusqu'à échéance augmente progressivement. Généralement, chaque position du portefeuille a la même dimension que la suivante, et l'intervalle de temps qui sépare les échéances est à peu près égal. Un portefeuille échelonné contribue à étaler les risques à long terme, ce qui permet de niveler les conséquences des variations des taux d'intérêt.

Haut de la page Haut de la page

 
 

Passez à l'étape suivante... parlez à un conseiller.

Nos conseillers en placement sont là pour vous recommander les solutions qui sont les meilleures pour vous. Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec un conseiller (ouvre un nouvelle fenêtre) dès aujourd'hui. Ou encore, demandez à un conseiller de communiquer avec vous.