Sauter la barre de navigation du haut

Une façon fiscalement avantageuse d'épargner pour l'avenir de votre famille

Grâce au Compte d'épargne libre d'impôt (CELI), vous pourrez placer jusqu'à 5 500 $ annuellement (5 000 $ entre 2009 et 2012) et gagner un revenu de placement en franchise d'impôt.

 

Qui peut ouvrir un CELI ?

Tout résident canadien de 18 ans et plus titulaire d'un numéro d'assurance sociale.

L'âge de la majorité est de 19 ans pour les résidents de Terre-Neuve-et-Labrador, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de la Colombie-Britannique, ce qui pourrait retarder l'ouverture d'un compte CELI. Par contre, les droits de cotisation d'une personne commencent à s'accumuler dès son 18e anniversaire.

 

Quels sont les avantages de ce compte ?

  • Revenus de placement en franchise d'impôt, p. ex. intérêts, dividendes et gains en capital
  • Cotisations annuelles de 5 500 $ – indexées en fonction de l'inflation (5 000 $ entre 2009 et 2012)
  • Possibilité de se prévaloir de tous les droits de cotisation inutilisés dans les années futures
  • Aucune restriction sur l'âge pour les cotisations, contrairement aux règles applicables à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER)
  • Retraits possibles en tout temps, peu importe la raison (p. ex., achat de voiture, vacances, rénovations domiciliaires)
  • Ajout des retraits de l'année précédente à vos droits de cotisation inutilisés
  • Le revenu gagné et les retraits effectués n'ont aucune incidence sur les prestations ou crédits d’impôt fédéraux fondés sur le revenu (Supplément de revenu garanti, Prestation fiscale pour enfants, Sécurité de la vieillesse, etc.)
  • Possibilité pour les Canadiens de cotiser au CELI de leur conjoint ou conjoint de fait, suivant les droits de cotisation inutilisés
 

Que faut-il prendre en considération ?

  • Contrairement aux sommes versées dans un REER, les dépôts ne sont pas déductibles d'impôt.
  • Les pertes en capital subies dans le CELI ne peuvent pas être utilisées pour compenser les gains en capital hors CELI.
  • L’intérêt sur des fonds empruntés pour cotiser au CELI n'est pas déductible d'impôt.
  • Les cotisations excédentaires donnent lieu à une pénalité fiscale.
 

Quels placements sont admissibles au CELI ?

Espèces, fonds communs de placement, certificats de placement garanti (CPG), actions cotées en bourse et obligations du gouvernement et de sociétés.

 
 

Passez à la prochaine étape…parlez à un conseiller et ouvrez un CELI dès aujourd'hui.

Nos conseillers en placement sont là pour vous recommander les solutions qui sont les meilleures pour vous. Pour en apprendre davantage, veuillez communiquer avec un conseiller (ouvre un nouvelle fenêtre) dès aujourd'hui. Ou, demandez à un conseiller de communiquer avec vous.